Les produits dégraissants utilisés en bac à ultrasons

Les produits dégraissants utilisés en bac à ultrasons

Depuis la signature du protocole de Montréal, la législation sur l’usage de substances qui endommagent la couche d’ozone s’est durcie. Le nettoyage dans un bac à ultrasons permet d’obtenir un excellent dégraissage en utilisant des produits avec des agents tensio-actifs biodégradables pour un respect renforcé de l’environnement.

Mode de fonctionnement d’un bac à ultrasons

Il repose sur l’effet mécanique des ondes ultrasonores qui, en se propageant, produisent une agitation dans le bain de dégraissage. Les variations locales de pression favorisent alors un phénomène de cavitation qui a pour conséquence la formation de millions de bulles microscopiques. En implosant violemment, ces bulles libèrent à leur tour une forte énergie qui facilite un brassage vigoureux du mélange eau/détergent. Cette importante concentration d’énergie permet au produit de nettoyage d’atteindre tous les orifices et toutes les anfractuosités des éléments à dégraisser. Cette opération ne serait pas réalisable avec une brosse ou un pinceau. Aujourd’hui, le bac à ultrasons est considéré comme le meilleur mode de nettoyage pour dégraisser parfaitement tous types de pièces. C’est la raison pour laquelle il est utilisé dans de nombreux secteurs d’activité comme l’industrie, l’optique, la bijouterie… Ou encore le médical ou l’alimentaire.

Produits pour entretien et nettoyage

L’utilisation d’un bac à ultrasons nécessite l’emploi de détergents adaptés à cette technique de nettoyage. Ces produits ont pour vocation de solubiliser les graisses. Ils doivent être choisis en fonction des pièces à dégraisser et de l’objectif final recherché. Ils existent généralement sous forme aqueuse ou concentrée à diluer selon un pourcentage indiqué. Certains possèdent un large spectre d’action tandis que d’autres sont réservés pour des besoins plus spécifiques. Pour sélectionner le produit dégraissant pour un entretien et nettoyage, plusieurs critères entrent en ligne de compte :

  • le pH (acide, neutre ou alcalin) ;
  • le matériau de la pièce à nettoyer (acier, inox, alliage de métaux, verre, plastique…) ;
  • le type de salissure (huile, lubrifiant, silicone…) ;
  • la nécessité ou non d’une désinfection.

Les différents types de détergents existant sur le marché

Le nettoyage des pièces métalliques demande une solution neutre comportant une protection anticorrosion. Ce type de détergent permet d’enlever les graisses et les huiles tout en évitant une oxydation des matériaux. Pour celles qui comportent des traces de rouille, il est préférable de choisir un produit légèrement acide qui permet de désoxyder tous les métaux, y compris l’aluminium. En présence de métaux nobles employés en bijouterie et en horlogerie, il existe des détergents qui dégraissent et éliminent tous les dépôts d’oxyde et de sulfure. Ils permettent également de supprimer les traces résistantes sur l’argent. Enfin dans le cadre de l’utilisation d’un bac à ultrasons dans le domaine médical, il est recommandé d’employer des solutions alcalines qui offrent la possibilité de concilier un bain de dégraissage et un bain de désinfection en un seul passage. Les pièces sont alors simultanément nettoyées, dégraissées et désinfectées.