Industrie 4.0

Industrie 4.0 : faire appel aux services d’une entreprise experte dans le domaine

Le monde de l’industrie à beaucoup évoluer ses vingt dernières années. Actuellement, il s’agit d’industrie révolutionnaire, de futurisme ou encore d’industrie 4.0. Les limites du possible au niveau de la production et de l’organisation ont été repoussées à l’extrême. Elles lient à présent le virtuel et la réalité. L’industrie 4.0 permette ainsi de brasser un maximum de publique cible et donnant accès au consommateur d’interagir avec la production en temps réel. C’est la smart production qui est possible grâce au SCADA ou communément nommé base système de contrôle et d’acquisition de donner. En résumé, c’est la transposition des valeurs réelles en valeur numérique traitable en ordinateur.

Principe de base

L’industrie futuriste ou 4.0 est un ensemble de systèmes d’ingénierie de projet industriel créés à ce jour. Cela va de l’impression en 3 D, l’intelligence artificielle, la robotique, le Big data ou encore l’utilisation de marqueur numérique. Ce qui permet d’avoir, aujourd’hui, de production industrielle à travers l’utilisation de logiciels et de matériel électronique. Ce qui permet de faciliter le pilotage et le contrôle à distance de la production. Au centre de ce dispositif est l’utilisation d’internet et de ses composantes. Elle s’applique même à l’usine et à ses filiales. Un des principes de base motivant cette évolution technologique est l’optimisation du temps de travail et de la production, ainsi que de la sécurisation de l’action humaine dans le processus d’exploitation, que ce soit au niveau de la maintenance, la gestion des incidents ou encore le déploiement des effectifs. Sans oublier l’impact bénéfique que la production industrielle intelligente offre à l’économie. Les Allemands proposent depuis début 2020 l’industrie 4.0 comme une stratégie à long terme du développement industriel.

Son origine

Par définition, une industrie est l’ensemble des activités dites économiques ayant pour but la production de matériel ou de bien à grande échelle via des matières premières. Cela est renforcé par l’école de penser « Ford » qui propose depuis des années une approche mécanique et motorisée de l’industrie. Ce qui a conduit, aujourd’hui, à l’automatisation de processus industriels. L’exploitation industrielle a débuté par la production de charbon suite à la création de la machine à vapeur en 1769. La machine à vapeur qui est une création de James Watt. Puis, il survint la découverte de l’électricité, des moyens de transport moderne et de ses mécanismes. Par la suite, la révolution industrielle a été renforcée par la découverte de la télécommunication, de l’électronique et de l’informatique. Cela a permis de faire une convergence au niveau de la production industrielle de l’information et de la communication. Cette convergence est vue comme une prémisse de l’industrie 4.0. Actuellement, les acteurs de cette industrialisation visent à démocratiser les notions d’industrie révolutionnaire, d’intelligence des usines ou encore la connectivité machine-machine où l’homme n’est que superviseur. Ce qui a été renforcé en 2011 via le salon industriel et technologique de Hanovre.

Les acteurs

Secteur clé du développement d’un pays, l’industrie regroupe différente acteur et partenaire. Qu’ils soient nationaux ou internationaux, elle regroupe les grands noms de l’industrie comme Airbus, la SNCF, Schneider, Bosch Rexroth, Fives, Siemens, Méca-chrome Atlantique, Dassault systèmes. Ses différentes structures sont les principaux contributeurs du développement industriel dit 4.0 dans le monde. À cela s’ajoute les startups françaises comme Usitab, Optimistik. Même si elles ont été créées récemment, elles ont su s’imposer et dompter leur secteur. Depuis 2015, 11 structures industrielles d’envergure mondiale se sont regroupées pour former ce qui est connu aujourd’hui comme étant Allianz Industrie. Ce qui a permis à la création de structure modulable dédiée à la recherche scientifique sur terrain. Et le processus a été largement commenté aux États-Unis via la recherche sur le leadership et l’intelligence industrielle. Le général Electric étudie l’impact d’internet sur l’industrie à deux niveaux : le premier au niveau des machines, les réseaux et les dispositifs de contrôle. Ensuite, sur les mesures qu’apportent le développement et l’avancer informatique. Les Japonais ont apporté un concept plus avancé de l’industrie intelligente, la qualifiant d’usiner. L’augmentation des revenus industriels et la contribution à la protection de l’environnement sont possibles par une modernisation des équipements. Plis d’information sur industrie 4.0

Une nouvelle approche

L’industrie 4.0 et technologique future peut être vue comme le fait de rendre une structure la moins physique possible au profit d’une existence numérisation. Cela est due grâce à l’application conceptuelle de la cyber-physique. C’est-à-dire la création d’un ensemble de réseaux numériques supportée par internet. Ce qui facilite son utilisation et son contrôle à distance. Le contrôle est possible par l’existence d’un système de communication continue et à temps réel. D’autant plus que cela permette de planifier les auto-diagnostics et la sécurisation des actions humaines dans la maintenance et la gestion de crise. Cette nouvelle approche de la production apporte plus de flexibilité au niveau du travail et une optimisation des résultats. Et de multiples modes de personnalisation ou consommation peuvent être apportés par les partenaires et clients finaux, que ce soit à petite, moyenne ou même à grande échelle de production.