Calcul de l’amortissement du matériel de l’outillage industriel

Dans le domaine de la comptabilité, les immobilisations font l’objet de calcul amortissement. Il s’agit de définir la durée de vie utile de l’actif pour atteindre son état et d’en déduire la date à laquelle il doit être remplacé. En effet, tous les biens immobiliers n’ont pas la même durée de vie utile. En savoir plus sur l’amortissement des équipements et des outils ci-dessous.

Définition de l’amortissement

L’amortissement la comptabilisation annuelle de la perte de valeur des actifs d’une entreprise due à l’usure, au temps ou à l’obsolescence. En effet, l’amortissement comptable est utilisé pour répartir le coût des actifs sur la durée de vie de l’actif. L’actif de la société est inscrit au bilan selon sa valeur nette comptable, c’est-à-dire la valeur d’achat lors de son inscription au bilan. Cependant, cette valeur ne sera plus réaliste dans les prochaines années, car l’actif perdra de la valeur avec le temps. Par conséquent, l’amortissement peut confirmer la perte de valeur de la valeur comptable dans les comptes chaque année. L’amortissement constaté annuellement vient également en déduction des bénéfices imposables. Pour plus d’information, rendez vous sur le site outillage-industriel.com.

Principe d’amortissement

La dépréciation du matériel et outillage industriel permet de prendre en compte la dépréciation de leur valeur dans le temps, qu’elle soit due à une utilisation fréquente et intensive, une dégradation dans le temps, ou encore des avancées technologiques qui le rendent obsolète. En principe, les actifs doivent être amortis sur leur durée d’utilité ou lors de leur utilisation effective par votre entreprise.

En effet, chaque actif a une période d’amortissement différente. Ce dernier est distribué lors de l’utilisation normale des actifs. Par exemple, un gerbeur peut avoir une durée de vie plus longue qu’un engin de levage moins robuste. Plus un actif est utilisé fréquemment, plus sa durée d’amortissement est courte. Ensuite, sa valeur chute plus rapidement. Une fois qu’un actif est déprécié, il n’a plus de valeur comptable. Cependant, vous pouvez le revendre pour réaliser des gains en capital.

Le taux d’amortissement vous permet aussi de calculer la taxe pouvant être déduite de votre outil chaque année.

Amortissement = valeur de la propriété x taux d’amortissement

Le ratio dépend de la durée d’amortissement choisie pour votre propriété.

Taux d’amortissement = 1 ÷ durée d’amortissement

Par conséquent, si vous choisissez une période de récupération de 10 ans pour l’outil, le taux de récupération est de 10 %. Puis dix ans constitueront une période où vous devrez mettre à jour vos outils.

Amortissement = valeur de la propriété x taux d’amortissement

Taux d’amortissement = 1 ÷ durée d’amortissement

L’amortissement des actifs est calculé selon les critères suivants

  • La valeur des bonnes choses

Il correspond au prix de revient de la marchandise.

  • Durée d’amortissement du bien

La durée d’amortissement des outils spécifiée par les autorités fiscales est généralement de 5 à 10 ans. Cependant, s’il existe une raison valable, l’administration fiscale peut tolérer une différence de 20 %. Cette situation se produit lorsque la durée effective de l’outil est inférieure à la durée d’utilisation normale.

  • Mode d’amortissement

Il existe plusieurs façons de calculer la dépréciation d’un outil. Il faut choisir la méthode la plus adaptée en fonction de la nature du produit et de son utilisation :

  • Amortissement linéaire : Il enregistre l’amortissement périodique annuel et constitue la base de calcul amortissement variables et des amortissements.
  • Amortissement dégressif : Il indique que l’amortissement de la première année est plus important. Le taux d’amortissement dégressif est calculé en appliquant un coefficient au taux d’amortissement linéaire.
  • Amortissement variable : Enregistrez l’amortissement variable en fonction de l’utilisation réelle des biens achetés. Ce type d’amortissement est particulièrement intéressant en début d’événement.
  • Amortissement spécial ou accéléré : Il vous permet d’amortir des investissements spécifiques dans un délai d’un an. Vous devez faire une demande spéciale au service des impôts
  • Date d’acquisition du bien.

En principe, l’amortissement des outils commence à compter de la date d’utilisation. En revanche, en cas de solde dégressif, il débute le premier jour du mois au cours duquel l’actif a été acquis.

Comment calculer les charges d’amortissement ?

Vous avez déjà vu que les immobilisations à amortir sont déduites du deuxième type de compte. En effet, afin d’en réduire la valeur, le montant, des réserves d’amortissement seront créditées sur des comptes similaires. À l’exception de l’insertion d’un ”8″ en deuxième position, le numéro de ce compte sera le même.

Par exemple, l’amortissement du matériel de transport sera complété dans le compte 28182. En contrepartie, le compte de dépenses sera débité pour constater la dépense : compte 6811, dotation aux amortissements.

Exemple : Les écritures comptables suivantes enregistrent une répartition totale de 8 000 euros pour 4 actifs différents :

  • Équipement industriel 2 000 euros (enregistré dans le compte 2154)
  • Outillage industriel 750 euros (enregistré dans le compte 2155)
  • Véhicule de 5 000 euros (enregistré dans le compte 2182)
  • 250 Euros mobiliers (enregistré dans le compte 2184)