les échelles en aluminium

Accès et solutions de travail en hauteur

Le travail en hauteur peut provoquer plusieurs accidents de travail. Il est parmi l’une des principales causes de décès et de lésions graves. Travailler en hauteur demande beaucoup d’efforts car les risques de chutes doivent être pris en compte. Pour y accéder, il existe des mesures et préventions qu’il faut mettre en considération.

Que signifie travailler en hauteur ?

Travailler en hauteur est la désignation d’un emplacement de travail comme les toitures, les charpentes, les  passerelles et etc… qui nécessite l’utilisation de certains équipements comme les échelles en aluminium, les échafaudages. En cas de risque de chute, c’est le chef d’établissement qui est responsable de la santé et de la sécurité de ses salariés. Il se doit de prendre les mesures adéquates si cela se produit en se basant sur les principes de préventions généraux. Il existe plusieurs équipements pour les travails en hauteur, que ce soit des équipements pour la réalisation du travail ou pour la sécurité des travailleurs. Cliquez ici pour en savoir plus.

Comment accéder à des travaux en hauteur ?

Les travailleurs qui sont facteurs du bon déroulement des travaux doivent être mis en sécurité pendant les interventions en hauteur. Pour cela ces salariés doivent être bien formés pour les montages et les démontages des échafaudages selon le code du travail, art. R.4323-69. Pour l’accès du travail en hauteur il existe des moyens d’accès comme les échelles et escabeaux dont on trouve plusieurs formes comme les échelles simples et les échelles doubles par exemple. Les échafaudages et plates-formes sont considérés comme postes de travail. Les formations exigées des échafaudages sont les montages et vérifications des pieds fixes et des pieds roulants qui sont auto stables pour les travaux de second œuvre  ainsi que les échafaudages en console qui ne possède pas de pieds au sol. Les plates-formes individuelles roulantes au plancher et légères doivent être manipulé par une seule personne. Le montage et démontage en sécurité, connu sous le diminutif DMS, englobent les méthodes de posage des placers et des garde-corps sur les échafaudages en passages. Le MDS  assure la sécurité lors d’un monté de niveau.  

La différence entre une échelle simple et une échelle coulissante

L’échelle simple est une échelle de forme plus courante utilisée à la fois par les professionnels et les particuliers. Son mode d’emploi est très simple, il suffit de l’appuyer contre un mur pour réaliser un travail en interne ou externe. Comme elle ne prend pas beaucoup de place, elle est très pratique pour  les travaux dans des  endroits étroits. Il existe quelques types d’échelles simples comme les échelles simples en bois, les échelles en aluminium et les échelles simples en inox ou en PVC. Ce type d’échelle est souvent utilisé pour les interventions rapides à réaliser.

L’échelle coulissante est une échelle qui s’allonge et se coulisse avec facilité. Elle est recommandée pour les travaux en hauteur. Il existe différents types de modèles d’échelle coulissante en 2 ou 3 plans, ces différences sont au sujet de leurs hauteurs d’accès maximales. Le modèle d’échelle en 2 plans par exemple a une hauteur maximale de 9m de longueur, et le modèle en 3 plans quant à lui a une hauteur maximale de 13,05m de longueur. L’utilisation de ce type d’échelle doit être mise en considération car des risques de chutes, parfois mortels, sont survenu lors de son utilisation.

Les mesures prévention et solutions à prendre lors d’un travail en hauteur

L’employeur qui est responsable de la santé des travailleurs devrait dans un premier temps  évaluer les risques qu’ils encourent. Il doit prendre en considération l’état de la surface à travailler, l’hauteur, la durée du travail et la fréquence effectuée par la tâche. Il existe deux types de protection : la protection individuelle et la protection collective. La protection individuelle est l’équipement dont le travailleur doit porter correctement avant de travailler en hauteur. Il existe trois types d’équipements individuels : les systèmes d’arrêt de chute, les systèmes de retenue et les systèmes de maintien aux postes de travail. Les systèmes d’arrêt des chutes permettent aux travailleurs d’atteindre les zones où il peut y avoir des risques de chutes. En cas de chute, ils l’arrêtent et assurent la suspension de l’ouvrier. Les systèmes de retenue limitent les mouvements de son utilisateur pour l’empêcher de glisser ou de tomber en hauteur. Et enfin les systèmes de maintien aux postes de travail, ce sont des systèmes qui permettent aux utilisateurs de travailler librement en appui et en suspension. Ce système l’empêche de glisser ou de tomber en contrebas du zone de travail.

 La protection collective est un équipement qui consiste à protéger l’ensemble des travailleurs en ne les exigeant pas à porter des équipements individuels. Cela peut s’agir des garde-corps, des chariots élévateurs de personnes, des tours d’échafaudages, des échelles doubles et des échelles transformables. Le chariot élévateur est un appareil doté de cage, il sert à soulever les travailleurs pour assurer leur sécurité. Les tours d’échafaudages sont des équipements de travail composé d’éléments montés temporairement. C’est un matériel de sécurité qui permet l’accès aux postes de travails qui se trouvent en hauteur. Les échelles doubles permettent d’accéder à des hauteurs standards dans les chantiers en intérieur, grâce à ses béquilles télescopiques elles peuvent être utilisées au milieu d’un escalier. Les échelles transformables quant à eux  sont composées de 2 ou 3 plans qui lui permettent de s’adapter à tous les chantiers. Cependant, pour les utilisations en extérieur il est recommandé d’utiliser des barres stabilisatrices.