euramax industries

Comment lutter contre la chaleur dans une usine en été ?

Brumisation

Pendant l’été, la température peut grimper rapidement et atteindre les 36°C et plus. La chaleur devient alors plus difficile à supporter et plus particulièrement pour les travailleurs en usine. En effet, en plus de la canicule, ces derniers doivent également supporter la chaleur dégagée par les machines. Heureusement, il existe de nombreuses solutions pour lutter contre la chaleur dans une usine en été. Parmi elles, la brumisation.

Brumisation : définition et utilité

La brumisation peut se définir comme un système qui permet de faire baisser la température pendant les périodes de fortes chaleurs. Elle consiste à projeter dans l’air de fines gouttelettes, créant ainsi un brouillard d’eau qui absorbe la chaleur avant de s’évaporer instantanément. Ce phénomène connu sous le vocable de « refroidissement adiabatique » a pour conséquence de refroidir l’air ambiant de plusieurs degrés (jusqu’à 10°C) en temps de chaleur extrême. Elle est utile dans les domaines tels que le commerce, l’agriculture, les administrations, les travaux publics et les industries. On distingue la brumisation haute pression et la brumisation basse pression. En usine, la brumisation est utilisée pour :

  • Lutter contre la poussière ;
  • Rafraîchir la chaîne de production ;
  • Combattre les mauvaises odeurs ;
  • Faire des économies d’énergie, etc.

Il faut savoir que pendant la canicule, les usines ont tendance à être saturées. Ceci se fait ressentir aussi bien au niveau des machines que des travailleurs. Il est donc urgent de prendre des mesures pour gérer rapidement le problème.

Brumisation en usine : quels sont les avantages ?

En milieu industriel, les fortes chaleurs entraînent la détérioration des systèmes de filtration et compliquent leur maintenance. Par ailleurs, la canicule provoque également des pertes d’hygrométrie et des surchauffes au niveau des machines ainsi qu’une baisse de productivité chez les travailleurs. Avec des températures de plus de 30°C, les ventilateurs et les climatiseurs n’arrivent plus à assurer pleinement leur rôle de refroidissement de l’air chaud. Les brumisateurs pour industries quant à eux offrent de nombreux avantages aussi bien sur le plan humain que financier. La brumisation permet entre autres, grâce à son système d’hydrométrie, de contrôler la chaleur ambiante et de la baisser de 10°C en fonction des besoins de l’usine. Elle permet également d’assurer l’hygrométrie en garantissant une excellente conservation de l’humidité dans l’air. 

Par ailleurs, la brumisation en usine permet d’aspirer les poussières en suspension et de les disperser pour améliorer la qualité de l’air. Elle permet aussi de réduire le niveau d’électricité statique dans l’air et de mieux contrôler les dépenses en maintenance en abaissant la chaleur dégagée par les machines en cas de surchauffe. Un système de brumisation a également pour objectif d’améliorer la productivité des travailleurs. En effet, ces derniers travaillent dans un environnement adapté et sont donc plus aptes à donner le meilleur d’eux-mêmes. De plus, la chaleur dans certaines usines est si forte que l’utilisation d’un brumisateur devient indispensable.

Comment choisir son système de brumisation d’usine ?

Pour savoir comment choisir un brumisateur d’usine, il faut d’abord faire la différence entre la brumisation basse pression et la brumisation haute pression.

La brumisation basse pression

Composé uniquement de trois à quatre barres, un brumisateur basse pression va diffuser dans l’air de l’eau à basse pression. Facile à installer, il se présente généralement sous la forme d’un tuyau relié à des buses. Toutefois, d’autres modèles ressemblent à des ventilateurs sur pied. Son principal avantage est qu’il peut être portable ou dédié à un usage personnel. Le seul bémol est qu’il laisse de l’humidité dans l’air.

La brumisation haute pression

La brumisation haute pression se distingue de la brumisation basse pression par le fait qu’il ne mouille pas. Il est équipé d’une pompe de plus de 50 bars qui atomise l’eau et diffuse des gouttelettes d’environ 3 à 10 microns (0,003 à 0,01 millimètre). Grâce à leur grande finesse, les gouttes d’eau forment un brouillard très fin qui s’évapore plus facilement et met plus de temps à tomber au sol. Ceci permet d’atteindre rapidement le niveau de rafraîchissement ou d’humidification souhaité.

D’autres paramètres doivent également être pris en compte lors du choix de votre brumisateur d’usine :

  • Les dimensions de la surface à rafraîchir ;
  • Les caractéristiques thermiques des locaux ;
  • La charge thermique des machines et installations ;
  • Le taux d’hygrométrie souhaité.

Il peut être difficile pour vous de déterminer avec exactitude le brumisateur qui répond parfaitement aux besoins de votre usine. Pour éviter de vous tromper, il est recommandé de faire appel à une équipe de professionnels qui viendra étudier la situation au sein de l’usine afin de déterminer quels sont vos besoins réels. Elle pourra ensuite procéder à l’installation du système de brumisation qui répondra le mieux à vos exigences.

Quitter la version mobile